Prolongations à



Charcutier S.M. à Durban
Sortirait son saucisson d’âne
Pour en soumettre des rondelles
Aux plus accortes demoiselles
(Annonce parue dans Le Guardian)


Au pont d'Arcole, une Créole
Caracole, poitrine au vent.
Pour obvier au scandale, Eole
Suscite un gars qui, s’y lovant,
Étreint les saintes aréoles.

Rouge-Bibi


Concours 999 limetricks
Les résultats du concours en cliquant ici


Au Pérou
Des pets roux
Qui de compas en équerre
N’aiment guère
Partir en mou.



Le samedi lorsqu’il se fait tard
je matte le parking de la gare
Tout en tripotant mon dard
Une fois tout fini me barre
ça se passe comme ça au Zanzibar.



Ma bite à UPS
Pour combler la distance,
Je s’rais prêt, ma déesse,
À tenter l’expérience.
Pourquoi es-tu si loin de France ?



Passer sur toi
Comme on passe en zone chiite :
À la tombée du jour,
Sans regarder autour,
Et vite



Retournement

Mais tel est pris qui croyait prendre,
Dit la comtesse de Wiclos
Toisant la croupe de son tendre
Tendue aux troupes du huit clos
Qui se déroulait sans esclandre.



Plaignez cette pauvre Bengali :
Ni les orages du Malawi,
Non plus que la pluie de Roissy,
N’ont pu éteindre l’incendie
Qui lui dévore un lieu précis.



Des obélisques dressés bien droit,
Et pitons rocheux des Chinois,
Aux menhirs de granit gaulois :
Pénélope aurait voyagé,
Qu’elle eût perdu sa chasteté.



Sur une chouette mobylette
En direction de La Valette
Trois petits vers, sexes en choeur,
Essayaient de compter fleurette
À l’intestin du conducteur.



Dans la jungle du Zimbabwe
Se tripotait un beau babouin
Pensant aux poulets de Loué
Qui se trouvaient un peu trop loin
Pour le plaisir charnel rêvé

Jean-Balthazard de Gornaud



Mielleux

La fleur de sel aux Batignolles
Attire le miel des abeilles,
Et parfois celui des oreilles
Choit et luit sous les fumerolles
Du désir d’une bouche à Creil.

Maya Kowsky



Sucette en sang

Salivant devant cette substance sapide
Issue de quelque tige et moins crime que crème,
Le lama bave sur sa pompe à Béthléem
(C’est une pompe humaine exilée d’un harem)
Finissant les restes de ce rouge liquide.

Kill Pipe



Trône

Elle écrit un limetrick à Orange
Sur un fion aussi rance qu’étrange
Apparaissant dès le deuxième vers,
Hors de la lune, un imense Gange
Figure une tourista - c’est pervers.

Célia Courante



Excité jusqu’à la cîme, durci par le spectacle, je lançai,
à sa chaude et hystérique langue qui fouillait le bourrelet
des entrailles des corps et des culs de ses béantes copines,
une vraie courge, odorante et recouverte d’huile d’aubépine,
pour qu’elle branle mon épaissi appendice et y lape le lait.



Boule larde le trou

À Pontault Combault
mon souffle sur l’dos
de l’ami Ludo
en préparation
d’éjaculation



Sainte Anne

Sur la route vers Sainte-Anne
croisa le chemin du vilain
pain de sucre à la main
cette belle plage est une hoûle
lame du fond, la belle moule

Saint Davy



Sous un soleil de plomb
son cul est en fusion
payé son dard vomi
elle le regarde et sourit
encore encore jusqu’à la mort



Wilde wild west

En chemin vers la Gaule
J’ai perdu ma vertu
« doggy doggy » il m’a envahie
du jus dans le cul
en sortant du pub « le Gallway »

Clint



Boule de Matcho

Au fond du fond du fond du Tigre
où souvent, les femelles migrent
Berlusconi trempe son chibre
Paragon du vice à l’air libre
Il blanchit son zob par bribes

Roberto Bonibar



Con-teen

« Frère jacques, ouvre moi ta boîte
Enclose, la mienne est toute moite.
Mais prends garde quand tu me doigtes
Au goître caché dans ma ouate.
Ce stimulis me laisse coite »

Tante in



Comme un air de muqueuse

Sale mec à scrotum
Salant mon loukoum
Ce mec a des couilles.
Sois l’amant, dérouille !
Salamalekum !

Omar K.



Trépas

L’aïeule masaï de Martigues
siffle d’une voix suraigüe
aussi bien Suze que cigüe
trouve ça gai, dans la gigue
râle et meurt. Haleine ambigüe



Méquesse

Non, il ne paie pas de « pute » à Puteaux,
mais gaupe et calège, gouge et goualeux.
Pas de « putain » ! - gourgandine plutôt,
ribaude ou goton, ménese et pierreux,
bagasse, hétaïre, enfin béguineuse



Médoc

Son dargeot, de zig de Paname
l’a déberlingué au toubib
pour qu’il le lui débigornât. « M’
l’avez encagoinssé ! J’n’enchtibe
plus ni poule ni vache, nibe ! »



Examen

L’archéologue à Tirana
sur ce qu’il a découvert n’a
d ’avis : « est-ce tosque, est-ce guègue ?... »
Consultée, sa muette ex-nana
répond en lui sortant le zgueg.



Trognon

Ces vœux à la mords-moi-le-nœud (au Poir-
é-sur-Vie) de son mari piriforme,
Assez ! Mais l’épouse enfin s’y conforme,
Lui mangeant la tige sans chloroforme
Et sans qu’il ne bronche. Il est bonne poire.



Brève

« – Au large de Phaphos
Est apparue Vénus,
Puis la rime est venue :
Chypre avec chibre, anus
Avec Vénus. – Pas faux. »



Mandrin gore

Que font ces gens dans ce bar d’Agde ?
On saisit, entré dans le bouge,
Que le regard des clients bouge
Au gré de l’inertie vague d’
Un pendu qu’aspire une gouge.



Jumelage

Il donne à Bad Honnef
Des bonbons de stupre et
Des coups de bâton bref
Aux rectums tout sucrés
De garçonnets de Kiev.



Les pavés d’Arras...
Mes pensées salaces...
Ta queue dans ma place,
Au coeur de ma race,
Mon con... T’es un as !



Il était pêcheur de turbot
Mais avait perdu son turbin
Et s’emmerdait à La Turballe.
Torchée, elle portait un turban
Il la prit par le trou de balle.



Agent de police à
Sophie Antipolis
Quand elle serre un velu
Elle l’épile à mains nues
Pour qu’il aie la peau lisse.



Des abysses de sa cousine
Il se fartait à la cyprine
Sur la piste bleue de Morzine :
Elle lui savonait la pine
Pour qu’il glisse dans sa piscine.



Près de Maux

À Congis sur Therouanne
se promène un dindon
à ses pieds, un beau con
git sur terre et
s’en vit bien trop mouillé.

Jean Pierre Arivière



Suppuration à Saporo
Le pire était le pus par terre
la basse terre est bouillante
c’est une vraie porte de château
la belle y est prise au fourneau



Ensoleillée

Sur les hauteurs de Mougins
il lui visitait le vagin
avec un poulpe autodidacte.
« gicle ton encre » dit elle avec tact
(elle en pinçait pour les coquins)

Athena Novotel



J’ai des amours géographiques

Ils sont gays, trans et saphiques
des moutons de Nouvelle Zélande
m’ont initiée au suc des Andes
Pourquoi tant de mimiques
Elle est belle comme une amande.



Daf ouarf !

Ce séducteur d’Arnac la Poste
Lisait Arnac, signait des posts
quand tout à couille apparaît
le marquis de Sade et sa raie
qui, terre à terre, nique le compost

Donatien Duck



Surdités

Amants terribles au Donegal
ils se tataient en rigolant
les pouls et poux, il avaient la gale
Manger tout cela, c’est un régal !
Disaient-ils en ricanant.

Clovis de la Tour



Le lac des pines

A Port-du-Loup J’ai vu le loup
ce loulou m’a croqué le cou
et m’a craché dans le cul
son acide vert, panpan coucou !
Je jouis, quelle chance, en tutu.

Noureiev



Les poules à facettes

les petites poules de champagne
aiment bien regarder sous les pagnes
pour apercevoir des boas
des vits, des pines et cetera
et sauter les mats de cocagne.

Roger du 14



Crabes Nazis

les crabes de Noirmoutier
sont du signe du cancer (ouarf !)
vendéens sans pitié
ils ont le sexe à l’air
malgré les conseils nazis d’Orff.

JF Kaahn



Disco

Capiroska à Rio
Forte ! Salé le « pao » !
La fête allait ver le chaud
les bites montaient vers le haut
les cons aimaient bien les sots

Tatiana Grololo



Prude amant

La fiancée lubrique à Kobé
s’implique fortement et doucement
à enfermer à Lascaux bé-
cots mouillés et chuchotements
avant que d’être mariée.

Valérie Valériane



Triste sort

Les travailleurs chrétiens d’Urfé
N’y touchaient pas, c’est un fait,
à leur auréole spermatique
on devinait leur goût éthique
et leurs manières de castrés.

Caline de Murnac



Osmose

Luc revenant de Concarneau
rêve de Bretagne, le bigorneau !
Il avait le diable au cul
la belle fille s’en emut
l’alizé, zélée, joua zébu.

Bananirama


Charcutière au Monténégro
elle baisait en chahutant
mais son bourrin hurla « hi han ! »
je veux fissa monter Negro
et Banania est mon héros.

Tiicky Oolgado



Trois trous sans pied

Culbuto moche, la femme tronc
chantée par Lapointe évacue
dans l’eau des fosses de Montredon
du foutre usagé, déjà bu
par ses trois trous ; c’est un début.

Mimi maton



Crac Boum Hue

Y f’sait du troc à Limerick
avec sa trique – chantait du Rock
avait le trac – mais pas de crick
le troc de crak était son toc !
La trique de coq était son crak

Baron Cherpa



Purs reins

Elle se signait sur l’île de Sein
elle saignait, il y mettait du sien
mais pour retenir ses coups de rein
elle vomit car la loi d’airain
la salarie dans le purin

Karl von Schnabeltier



En fa en sol

Je languissais au Capitole
car je sentais sec mon atoll
en mal de colonne Vendôme.
Afin d’éradiquer Sodome
elle s’humecta au Colargol.

Jérémy Pax



Street Marketing

Stupéfaction dans les rues de Lyon !
Les badauds choqués voient le vendeur
montrer son gros vit à toute heure.
Femelle fière de ton fion
Viens donc manger ma quenelle au Bouchon.

Gnafron



Tradition française

J’ai vécu quelque temps à Condom
où l’on m’a traité de « gros con d’homme »
me perforant fortement le fion
en chantant d’une voix de rogomme :
« La digue du cul la digue du con »

Jean-Claude Lafraise



Mignon mi nonne

Est-ce qu’à La Queue-en-Brie
les nonnes aiment que l’on prie
pendant l’acte au lieu que l’on crie
alors qu’on les prend et surprend
courant le soir les fesses au vent ?

Charlia Fornal



You go, Slave !

Les noceurs de l’île de Murter
se touchent le long des containers
le long des côtes et des aisselles
laissant leurs sexes en escarcelle
ils ont un petit goût amer

Dimitri Genepi



Les règles de trois

À quatre pattes entre deux langues
elle tentait de lui dire son goût
pour les mangues et pour les égoûts
et elle pensa « fraise des bois »
par pitié baise-moi là

Harvi Bezén



Echec

Dépeceur et poète à Mons
la stupeur d’être pris en
traître lui fit dire : « Mon se-
cret cache une once
et une chute ratée »

L’ange déchu



Washing machine

Arpentant mal le péri-gore
sur son biclo sans queue ni selle
elle appréciait les trous, la belle
et se grattait le soutien-gorge
mal épilée sous les aisselles
le mal élevé y fait sa vaisselle

Le Chat



Le Marcel de Balbec
très fils à sa maman
qui préférait les mecs
dorlotait ses amants,
les enculait à sec



Dave mon amour

Il avait un doigté rapide
et s’en servait dans les rapides
un vrai raft, cette face de rat speed
goûtant ce Gouda, goût de dame
et ses doigts fleuraient bon les dames

Dave Y.



Astonishing

Il fallait voir son jus de Dieppe
qu’il buvait en verlan, par les iep ;
il fallait voir sa jolie pine
qu’il suçait, d’en bas, par la trombine.
Il fallait voir cette machine !

Sophie Genou



Pomme d’Eve

Viscère à l’air sur la Butte Bergeyre,
les coquines se faisaient minette
avec le bonnet à l’envers
les fesses juteuses sur une serviette
non sans se fourrer deux trois vers

Adam Marrel



Trans grasse

Elle économisait sa cyprine
ainsi se fit-il une ampoule
pile au milieu de la pine
mais c’était pas une lumière
la preuve : il tronchait une LED.

Vomiton Murmurin



Les oies de la foi

Au fond du Siam il tuait des oies.
Mais avant disait : « Juste un doigt ! »
Elle s’écria : « Bon sang, tais-toi ! »
Dieu me parle et je l’entends pas
le cachet de la poste faisant foi

Captain Surimi



Sciatique

En plein paris Quasimodo.
Etait puceau, c’est très ballot,
Par faute d’un mal de dos...
Cambré et boiteux sur Esmeralda,
Qui pourtant restait coite, oui-da.

Ginette Tromblon



Oriflamme

Surinée à Surinam
Fissa par un mari beau
Cédant tout à cette dame,
Embaumée en haribo :
Sari crado, cramée d’âme.

Sir Mam



Guitare

« Mon royaume pour un étalon ! »
Hurlait Josèphe à un forban
Qui de guitare enflait son con
Et qui lui disait : « Je viens quand?"
Car de con Joseph n’avait, nan.

Bill Branlepoire



D’un don

Elle reluquait ce type du Don.
Elle eût aimé s’astiquer le colon
Avec les cheveux d’Absalon.
La princesse des érections
Aime ça. Vous avez des questions?

Arlette Tonchard



Y’a bon

« Le rigodon, c’est bon, c’est bon… »
Chantait-il, beurré, au Gabon.
« La moule me manque, doudou, didon,
Et le couteau qui me cisaille
Doit bien fourailler mes entrailles. »

Clovis Frousse



Zoophagie

Canard libidineux de Bâle,
Navette obsédée de Nice,
Il fallait les voir dans leur pisse ;
Il fallait entendre leurs râles,
Tandis que les branlait Alice.

Lewis Maroilles



Incesticide

Jean-Paul Deux à Marijampole
S’asticotait le trantignolle
En pensant à sa sœur atone,
En penchant sur sa tige - automne -,
La belle largeur de sa paûme.

Le Paûmé



Crescendo

Il patinait à Bornéo
En s’astiquant le boléro,
Tranquillement sur son poireau,
Et sa muse, ô Vinaigrette,
Finit son coup en levrette.

Liliane Michut



Coch tail

L’antéchrist de Dunkerque buvait
Du vin du lait de la cyprine
« Fais-moi un dessin, ma Corinne »
disait-il en parlant du nez.
Elle prit son dé, son sein, sa pine.

Turluta Fahinal



Une vie ?

A trop boire de la bibine,
A se bourrer à l’ « eau de vit »,
La travailleuse chrétienne
Fut fort étonnamment servie
En tombant sur une vraie pine.

Davy Criquet



Canard WC

Elle l’appelait « sa part de tarte »,
pour ne pas dire « sa quiche », à Delle,
mais reluquait sa mortadelle,
avec une joie tachée de tartre.
Son con se débouche au calgon.

Olivia N. J.



Le paradis sur Terre

La reine de Villeneuve-lès-Maguelonne
Est aussi la reine des pommes.
Pour preuve, elle prit en son
panier des tiges de garçons
afin de pépom leurs pépins.

Jéso Bévo



Le lupanar de Luna park,
On y causait du Montparnasse
- A Jaurès -, tellement ces connasses
Mouillaient dans leurs tampons de marque.
Bells fesses. Pourtant drôles. Sans tact.



SLOGAN PUB

Les cons de Die,
Jattes de jus,
Produits de filles
Et tartes au pus.
Dentifirice « MAGIE » !

(Conception : Agence Ben & Thons)



Dieu habite dans les Yvelines

Aux confins de Conflans Sainte Honorine,
Sur le flanc, et sans fin, il la turbine.
Champagne pour tous !, Caviar pour les autres !
La scène restera gravée par un apôtre
Aux aréoles en parafine.

Gonzague de Baldaquin



Matin blême

Traître, Judas de Béthleem,
Tu es cloué au clitoris.
Ton ami, même si tu l’aimes,
Préfère, à Maurice et Boris,
Boire mon petit café crème.

Chérie Pymm




On a joué au cadavre sexy
au Salon du livre 2011

Merci aux contributeurs !


L’abbé dévot au Montana
N’hésita pas et monta nana
Et du sperme et de sperme et du
Lait d’homme soutiré du glandu
On fit une panna cotta



Dans les faubourgs sombres de Poitiers
La maligne attirait des hommes
Et avalait leur bite en entier
Gourmande qui ne chôme
Ni sur les salons ni sur les sentiers



Se drapper dans notre panoplie
Exiber ses moindres replis
Puis livrer le bout à la scie



Le tombeur de Rozay-en-Brie
Nuit et jour se fait du souci :
La rousse incendiaire dont il voit le derrière
N’accepte plus qu’il lui cogne sa poire
C’est malin qu’un tombeur en tombe là
Mais tous les jours on n’enfile pas !



Du cul du cul du cul
A Guadalajaja
Du cul du cul du cul
Pour moi pour moi pour moi



Pas de banane en Sibérie
Se lamente la maraîchère
Comment faire qu’une femme rie
Sans homme libre ou adultère
S’il n’y a ni légume ni fruit ?



À trop souvent tenir salon
On en négligerait le con
Quel outrage fait aux femmes
Des plus pieuses aux grandes dames
Au travail, mon cochon !



Envoyez-nous vos limetricks
Une histoire de texticules
Petit lexique à l’usage des curieux et des désœuvrés
Une pub d'enfer.








Vous êtes rue des Promenades dont voici les mentions légales
« La mort de la littérature : plutôt crever, oui. » Nicolas Bernal